Retour à la liste
Evénement
Posté le 03/10/2018

Champion de France des Rallyes Routiers

Julien Toniutti s'offre un cinquième titre de champion de France des Rallyes Routiers

Après avoir maintenu son avance au championnat à l'issue du Rallye des Coteaux début septembre, Julien Toniutti prenait ce week-end, le départ du Rallye des Ardennes, dernier rendez-vous de la saison 2018.

Quelque peu en délicatesse avec un léger manque d'adhérence au début de la manche de jour en raison de températures très basses, qui lui a imposé un changement de pneus de son Aprilia 1100 Tuono V4 Factory, Julien a ensuite eu la possibilité de scorer quelques chronos en haut de tableau pour finalement conclure troisième. Une bonne opération qui n'a que peu égrainé son capital points avant d'aborder la manche nocturne.

Vainqueur de deux des quatre spéciales du programme, Julien s'est adjugé cette fois-ci la seconde marche du podium derrière son rival Bruno Schiltz, un classement suffisant pour s'assurer le titre de Champion de France 2018. En décrochant ce cinquième titre Julien devient le pilote le plus titré en Championnat de France des Rallyes Routiers classement scratch.

Troisième objectif de la saison atteint après le Merzouga Rally qu'il fallait boucler et un record français sur le Tourist Trophy.

Interview

Quel bilan fais-tu de ta saison 2018 de Championnat de France des Rallyes Routiers ?

Julien Toniutti : "J'avais vraiment à cœur d'aller chercher ce titre. En 2017, le calendrier ne m'avait pas permis de m'aligner au départ de toutes les épreuves et je ne pouvais mathématiquement rien faire. Cette année j'ai réussi à rester en tête du championnat du début à la fin et l'avance que j'avais en amont des deux dernières épreuves m'a permis de pouvoir gérer davantage. L'Aprilia est taillée pour le rallye routier et, en ayant une machine quasi d'origine j'ai pu lutter avec tous les atouts possibles. D'ailleurs, ce qui est aussi intéressant dans ce championnat c'est que mon adversaire direct roule sur la même moto. "

Comment s'est déroulée cette ultime épreuve ?

JT : "Il faisait vraiment froid au départ de la manche de jour. Ma moto était chaussée en Michelin Pilot Road 5 que j'avais utilisé au prologue. Ensuite ça s'est réchauffé et j'ai dû patienter jusqu'à la mi-course pour les remplacer par les Michelin Power Cup Evo, pour davantage de grip. Dans la seconde partie de manche j'ai pu remonter jusqu'à la troisième place. Ensuite, je suis parvenu à gérer l'étape de nuit jusqu'à rendre un peu la main dans le dernier secteur chrono afin d'assurer une seconde place et donc le titre."

Comment ressens-tu ce cinquième titre ?

JT : "Il a une double valeur à mes yeux. Déjà cela me permet d'avoir le record de titres au scratch dans cette discipline mais c'est surtout le troisième de mes objectifs de l'année qui se réalise. Après le Merzouga Rally, visa pour le Dakar et le chrono au TT, je voulais vraiment aller chercher ce titre avant d'entamer mon programme de préparation. D'ailleurs rien ne serait possible sans mes partenaires qui me suivent dans toutes mes aventures, notamment Scorpion, TecnoGlobe et Michelin qui répondent présent depuis plus de dix ans. Je tiens à remercier non seulement ces trois-là mais l'ensemble d'entre eux."

Quel est ton programme pour les prochaines semaines ?

JT : "Cette semaine je serai à Paris pour le Mondial du 2 roues et ensuite j'entame mon programme de training en vue du Dakar. Il y a du physique et du roulage. Le 05 octobre je retourne une petite semaine au Maroc avec le team pour bosser la navigation et le franchissement de dunes. Je vais ensuite passer un peu de temps chez Serge Nuques, dans le Sud Ouest, pour continuer de travailler mon pilotage dans le sable. Le temps va passer très vite ! "

Retrouvez toutes les infos de Julien TONIUTTI sur Facebook